2011/02/18

Fondation HCB

Une visite à la Fondation Henri Cartier-Bresson, qui se trouve dans un élégant atelier de Montparnasse.
Actuellement on présente l'exposition du lauréat du Prix HCB 2009 David Goldblatt "TJ 1948-2010" jusqu'au 17 avril.


トータルするとほぼ(新幹線通学でしょっちゅうジュネーヴに行っていたり、逆にIrcam派遣で戻って来たり、自分でも正確な期間がわからない)4年はパリに住んでいたというのに、まだ訪れていない場所が結構あります。ま、数年前は今とは別のことに興味を向いていたんだとも言えますが。

その『そう言えばまだ行ってなかった!』うちのひとつで、しばらく前から気にかかっていたのがこちら。



フランスの写真家、アンリ・カルティエ=ブレッソン ( Henri Cartier-Bresson, 1908-2004 ) の財団が運営するミュージアムです。4階建ての、普通のアパートのような建物で、主な展示室は二部屋のみ。現在は企画展をやっていて、2009年度のカルティエ=ブレッソン賞を受賞した D.ゴールドブラット ( David Goldblatt, 南アフリカ共和国 ) のプロジェクト『TJ』が展示されています。テーマはかなり重いですが、カラーよりも鮮やかな白黒写真や、被写体との関係が透けて見えるような作品はとても興味深かったです。
4月17日まで開催。


Fondation Henri Cartier-Bresson
2, impasse Lebouis 75014 Paris
tel. +33 (0)1 56 80 27 00
tarif 6€ / 3€
Fermé le lundi et entre les expositions
http://www.henricartierbresson.org/index.htm

2011/02/17

Arrietty / 借りぐらしのアリエッティ


Je suis allée au cinéma, pour "Arrietty, le petit monde des chapardeurs" - un des film du Studio Ghibli sorti le 17 juillet 2010 au japon. L'histoire est basée sur un romain "Les Chapardeurs ( The Borrowers )" de Mary Norton.
Evidemment j'ai vu la version originale sous-titrage français, mais j'ai été bien étonnée de la distribution des voix japonaises. Tous sont les comédiens bien connus au Japon, et je les ai trouvé très intéressants ( surtout celle de Haru-san, excellente !! ) Le film, dans l'ensemble, peut-être pas aussi impressionant par rapport à "Nausicaä de la vallée du vent" ou à "Mon voisin Totoro" ( mon préféré chez Ghibli ) quand même d'une grande qualité.


フランスでは2011年1月12日に公開されたスタジオジブリの最新作『借りぐらしのアリエッティ』冬のバカンス中のお子様たちに混じって観てきました。
何がラクって…“原語字幕付き”、つまりオリジナル日本語音声に仏語字幕がついてるだけだから、ほとんど頭を使わなくていいという(笑。ただし日本人以外の誰かと一緒に観に行った場合はたいてい後から質問攻めにあうので字幕・直訳では分かりづらい箇所などのチェックが必要)。
毎回こうも期待を裏切らずクオリティの高いものを作り続けるのがどれだけのことか、物を作る者の端くれとして背筋が伸びる思いです。でも『風の谷のナウシカ』や『もののけ姫』などの代表作から受けたようなショックはなかったかな。ちなみにいちばん好きなのは『となりのトトロ』で、子供の頃に30〜40回繰り返して観たので台詞は未だにほぼ暗記しています。って自慢にもならない。。

これも毎回話題になってますが、声優陣がなかなか豪華ですね。『ハルさん』なんてさきにキャスティングを考えてたんじゃないかってくらい。ところで“可愛い子役”として記憶していた神木龍之介くんが前回帰国したときテレビか何かで見たらすっかり大人になってて度肝を抜かれました。

あっそういえば『ポニョ』まだ観てない!

2011/02/03

Concert Xenakis / Lopez

Concert XENAKIS / LOPEZ LOPEZ
2011/02/02 20h00 @Opéra Bastille - Amphithéâtre ( Paris, France )

Rachid Safir | Emsenble Solistes XXI
Réalisation informatique musicale Ircam

< Programme >
I.Xenakis : Zyila (1952)
I.Xenakis : N'Shima (1975)
J.-M. Lopez Lopez : Metro vox, hommage à Iannis Xenakis [CM]
I.Xenakis : Nomos Alpha (1965-66)
I.Xenakis : Nuits (1967)

More Infos - Opéra national de Paris' Web site


* * *

I.クセナキスの没後10年。そうか、もう10年経つのですねぇ。
夫の関係で交流があるスペイン人作曲家ロペス・ロペス氏の新作『Metro vox, クセナキスへのオマージュ』を聴きに行ってきました。余裕を持って到着したので、音響バランスの良さそうな席に落ち着いて開演まで雑談していると、バスティーユ・オペラの小ホールが気づいたら満席。大盛況でした。

レビューというほどではないですが、軽く感想など。
1曲目『Zyila (1952)』- あれっ、ストラヴィンスキーか?と思わせる曲調で一瞬耳を疑う。いやいや、でもよく考えてみたらクセナキスの音楽って“こういうのです”って一言で特徴が説明できたためしがない。なんというか、懐が広い。まあ初期の作品でもあるし。2曲目『N'Shima (1975)』- 最初は舞台上の演奏者配置がちょっと不自然(離れ過ぎ)な気がして、集中して聴きにくい…などと思っていたら曲が進むにつれ、空間がとても効果的に使われていることに気づく。面白かったです。3曲目『Metro vox, hommage à Iannis Xenakis (2011)』- 聴いてて“次、次はどうなるの?”とわくわくしました。そして美しい音楽でした。終わり方は私好みではなかったけど、これはもう一度聴きたいです。4曲目『Nomos Alpha (1965-66)』- ああこれはすぐにクセナキスだとわかる曲。というか知っていたけど。ちょっとこれもまた集中して聴きにくい演奏だったかもしれません。ラストは『Nuits (1967)』- ここでまた“クセナキスの音楽って…どんなだっけ”と迷子になりかけるも、楽しんで聴きました。ヴォーカルの扱いについては『Metro vox』の方が個人的には好きです。

2011/02/02

Critique : "MEMORIUM II" by Lalibre.be

こちらに続き、ベルギーの新聞 Lalibre.be の記事 "Les nouveau symphonistes" にも作品の批評が掲載されました。


La quatrième édition de [‘tactus] a révélé des compositeurs fabuleux

Tout compositeur rêve d’écrire pour orchestre symphonique mais avec quelle probabilité d’un jour pourvoir "s"’entendre ? C’est à cette interrogation que l’association [‘tactus] apporte, depuis 2003, une réponse déterminante. Créé à l’initiative d’une poignée d’acteurs culturels et relayé à un niveau international, [‘tactus] offre, tous les deux ans, à de jeunes compositeurs du monde entier la possibilité de faire lire leur partition par un jury spécialisé, de se faire jouer, le cas échéant, par un grand orchestre - avec échanges avec celui-ci et le chef -, et, pour la meilleure pièce, d’être donnée en public. Jusqu’ici, le projet fut porté par l’Orchestre national de Belgique placé sous la direction de Pascal Rophé et, en 2008, par l’Orchestre national de Lille et Michael Stern. Cette année, le processus a encore gagné en envergure, par l’abondance des partitions (105, trois fois plus qu’en 2003), par leur qualité, leur liberté, leur diversité, et par l’investissement du Brussels Philharmonic : une semaine full time pour mettre au point 6 pièces de 10 minutes en moyenne, cela fait, pour chaque partition, plus de 4 heures de travail mené par des interprètes familiers de la création, à commencer par leur chef, Michel Tabachnik, musicien inspiré, technicien infaillible et communicateur hors pair. Tout ce qui manque si souvent dans la "défense" de cette satanée "musique contemporaine".
Toute la semaine du 17 janvier y est donc passée. Entendre et voir surgir ces partitions fut une aubaine, nous avons ainsi découvert les pièces des deux Belges admis en finale, et pu entendre tout le reste en audio (grâce à Musiq’3), une magistrale leçon d’orchestre.
La pièce "gagnante" (même si [‘tactus] se défend d’être un "concours"), est signée par la jeune Japonaise Yumiko Yokoi, formée à Tokyo et à Paris; elle mêle dans "Memorium II" (donné à Mons ce dimanche) l’extrême sensibilité du détail et la puissance de l’élan, avec une introduction explorant la tonique à travers le chatoiement des timbres, suivie d’un mouvement impérieux procédant par vagues, suspensions, contrastes, jusqu’à une extinction assez subite, dans les couleurs de l’ouverture. (...)



"Les nouveau symphonistes" by Mrtine D. Mergeay
2011/01/27 @Lalibre.be
http://www.lalibre.be/culture/musique/article/638640/les-nouveaux-symphonistes.html

2011/02/01

Critique : "MEMORIUM II" by Lesoir.be

ベルギーの新聞 Lesoir.be に掲載された批評 "La musique symphonique a de l'avenir" より。


Il y a une dizaine d’années, les ensembles spécialisés semblaient bien partis pour remplacer les orchestres symphoniques dans le domaine de la création orchestrale. Plus flexibles, plus aptes à rassembler des combinaisons instrumentales inaccoutumées, ils offraient une réponse plus adéquate à des compositeurs fascinés par la tentation de remettre sans cesse en cause l’instrument orchestral. Mais, depuis lors, nombre d’orchestres ont investi dans la création, ont installé des compositeurs en résidence : un dialogue s’est installé et on compose désormais beaucoup pour l’orchestre symphonique.
Bien plus, des actions individuelles ont entrepris de rapprocher maîtres, élèves et musiciens dans des symposiums qui relèvent davantage de la « masters class » que du concours. La Belgique connaît un projet de ce type, Tactus, imaginé par Gilles Ledure à l’époque où il travaillait encore pour l’Orchestre national de Belgique. Ce Forum vient de tenir sa quatrième édition en association avec le Brussels Philharmonic. Comme l’indique son chef Michel Tabachnik, l’investissement est considérable : « Nous avons réservé une semaine de services à ce projet et je me réjouis de l’implication des musiciens qui n’ont pas hésité à travailler les partitions à la maison et se sont donnés sans compter dans ce travail de découverte. »
Le résultat plaide par lui-même. Le Forum a reçu plus de 105 partitions en 2011. Six ont été travaillées avec un jury réunissant des personnalités comme Bruno Mantovani, Claude Ledoux ou Julian Anderson. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la récolte est bonne. On le verra à Mons, ce samedi, lors du concert : le jury a sélectionné Memorium II de la Japonaise Yumiko Yokoi, une partition qui s’impose par l’étrangeté de ses climats et une belle vitalité. ( ... )



"La musique symphonique a de l'avenir" by Serge Martin
2011/01/28 @Lesoir.be
http://www.lesoir.be/culture/musiques/2011-01-28/la-musique-symphonique-a-de-l-avenir-818251.php